Paroles de l'album c'est un départ

Dégage

Parole : Michel Loranger  / Musique : Michel Loranger

J`ai juste envie de jouer du Rock

pi chu née à la bonne époque

Envie de te crier au visage

envoyes envoyes dégages

Mon idéal, j`l`ai dans la voix

moi pi ma musique, c`est trop pour toi

faque j`prends tes menaces, pi ta rage

envoyes, envoyes dégages…

 

J`ai perdu le goût de t`aimer

J`ai perdu toutes mes illusions

J`ai pu envie de t`aimer

J`voudrais même oublier ton nom

J`ai perdu le goût de t’ aimer

faut pas me demander de choisir

J`ai pu envie de t`aimer

faut pas m`obliger à trahir, houohhhhh!!

 

Essayes de partir sans menaces

essayes pas de m`brailler dans la face

J`ai brisé les barreaux de ma cage

envoyes, envoyes dégages

J`aurais pu t`aimer toute ma vie

r`garde toutes les tounes que j`t`ai écris

Mais tu m`as demandé de choisir

bin j`ai choisi !!

Interdiction

Parole : Anick Plouffe / Musique : Michel Loranger

T`es mon amour, t`es ma faiblesse

t`es du bonbon, je serai ta maitresse

Sans confusion, j`veux le pourquoi

des vibrations qui montent en moi.

L`inexplicable est défendu

c`t`insupportable, j`me contiens plus

La bienveillance est corrompue

j`ai plus de sagesse,

J`veux tes caresses...…..

Quand tu t`avances, j`sens la chaleur

c`est l`attirance qui te fait peur

j`te veux pour moi sans désarrois

C`est la folie, c`est l`embarras

L`interdiction est ma passion

tu me nourris dans mes pulsions

La bienveillance est corrompue

J`ai plus de sagesse

J`veux tes caresses.........

Dans mon présent, jusqu`à maintenant

je laisse agir la fièvre du temps

J`te vois partout, mais entre nous

quand tu m`observes, je me réserve

L`inexplicable est défendue

c`t`insupportable, je me contiens plus

La bienveillance est corrompue

j`ai plus de sagesse

J`veux tes caresses..................

Le Miroir

 Parole : Anick Plouffe / Musique : Pascal Harvey, Michel Loranger

Sa vie rapide tu la dépasses

Elle court le vide, puis tu l`écrases

accueil marqué, se met à trembler

Ouvre pour entrer, veut s`éloigner

Le lendemain à son réveil,

Elle voit sa vie tourner en rien

elle crie ses larmes à coup de lames

elle tranche son sang, poison infâme.

Il le faut

dans ton cœur tu le sais bien

Il le faut

ton voyage prendra son train

Il le faut

Dans le miroir, ton reflet veut ton bien.

Dans ses yeux bleus c`est le brouillard

réalité de son cauchemar

Elle hurle sa rage, sa vie en cage

son corps marqué par le passé.

C`est trop souffrant quand elle ressent

comme un tiroir de son vivant

Tourner autour d`une vie brisée

t`empêche sa paix de s`exprimer.

Partir

Parole : Pascal Harvey / Musique : Pascal Harvey, Michel Loranger

On est bien quand on est réuni

ensemble on se croit au Paradis

Aujourd`hui on vie un moment heureux

demain je verrai la peine dans tes yeux

Si quelqu’un me dit que c’est facile

de laisser ceux pour qui on vit

C`est qu`ils n`ont surement pas compris

que je ne pars pas seulement pour une nuit

Car demain je dois Partir,

rouler de ville en ville

Aller faire mon numéro

même si j`suis pas bien dans ma peau

Quand je regarde la vie

c`est comme un clown dans un cirque

Qui fait rire tous les enfants

même si dans son cœur

il s`ennuie.

Si j`avais le pouvoir d`un génie

je te ferais apparaître chaque fois que j`ai envie

Faire une trêve avec l`ennuie

faut pas rêver, faut gagner sa vie

Mon voyage tire à sa fin

demain de retour avec les miens

Je t`imagine déjà dans mes bras

de t`avoir serré tout contre moi.

Brick à brack

Parole : Pascal Harvey  / Musique : Pascal Harvey, Michel Loranger

Si tu viens faire un tour dans ma cour

Tu vas voir moé j`en ai du stock

Un char, un fridge, une laveuse, une tondeuse

Pi même un truck

 

Si tu viens faire un tour dans mon char

tu vas voir c`est un gros tas de ferraille

yé jaune, yé rouge, yé vert, pi yé bleu

pi yé chaussé avec 4 sortes de pneus.

 

Pis là si j`te parle du moteur

oh! Lui c`est tout un travailleur

Y`a pas peur des grosses pentes

même si c`est un 1960

 

Chez nous on en a des affaires

des gogosses, des gugusses

pi toutes sortes de patentes

Oh! Chez nous on en a de la bière

On brette on zigonne

on brise plus qu`on arrange

 

Aussi chez nous on recycle de la vieille broche

j`la lave, j`la coupe, j`la met dans mes brioches

C`est pas grave si ça me donne des gros mal de dents

moé au moins j`manquerai pas de fer dans le sang

 

Aussi chez nous, on invente toutes sortes d`affaires

On a pris un bateau pour en faire un chariot

Quand on a parti pour l`essayer

la police nous a arrêté drette sur l`highway...

L'adultère

Parole : Pascal Harvey  /  Musique : Pascal Harvey, Michel Loranger

On dit que l`homme est fort, que la chair est faible

et que les femmes aiment les hommes fidèles

J`ai pas encore tombé sur l`homme modèle

car il me voit toujours en belles dentelles

 

Assis devant sa télévision

relaxant en se changeant les idées

Y`a plein de belles femmes dans toutes les émissions

qui lui donnent encore le goût de me tricher

 

T`aime l`adultère

Ce péché va te mener en enfer

mais tu vas le refaire

Tu y penses toujours même dans tes rêves

 

Ta qualité c`pas la fidélité

Ton défaut c`est que t’a le sexe dans la peau

Quand tu penses aux générations passées

vives les communes, comme ça devaient donc être beaux

Dans tes vieux jours, jamais fatigué

Jamais assez pour aller voir ailleurs

Tu désireras une femme mariée

ca va surement te porter malheur.

Le combat

Parole : Anick Plouffe / Musique : Michel Loranger

Aujourd'hui ce que je t'ai écrit

C'est ton répit c 'est ton hommage

Assied toi respire le temps d'une page

Que pour un moment dans ton combat

Le mot tumeur devienne tu vies

De pouvoir arrêter le temps, que son combat baisse les gants, la revoir respirer sans crie.

T'as mal visé, j'ai pas saisi, déraciner le plan de sa vie, tu brules son âme, éteint la flamme.

Pourquoi marcher vers le vide, ce chemin est non valide, le déchirement expire maintenant,

est ce que tu m'entends

Pour un instant, si Dieu m'entend

Prends ma prière, je lance un cri dans l'univers.

Pouvoir Retracer son destin, et de jamais voir la fin je ne veux plus la voir souffrir.

Pour qu'elle respire ses lendemains, je vois la peur sur son chemin

Vois-tu ses larmes que je condamne

c'est comme un enfer sur la terre

Oh! Je vous en prie mon Père, délivrez la de sa misère.... de sa misère!

Mais si c'est toi qui nous guides, et si c'est toi qui trace la route, pourquoi tu la mènes au vide.....Oh!

Pour le moment je veux plus comprendre, je veux que mon cri se fasse entendre,

Veux-tu l'entendre...… 

C'est un départ

Parole : Anick Plouffe  / Musique : Pascal Harvey, Michel Loranger

On a roulé jusqu`à l`aurore

pour se fondre à leurs décors

Voyageur de seconde classe

à contourner toutes les impasses

Vouloir crier en majuscules

notre rêve qui se bouscule

s`entreregarder les quatre

pour enfin trouver Contact.... LE Contact

 

Roules, joues encore.... pour se dire...

 

De prises de bec à l`insulte direct

De frustrations à l`indignation

à travers nous quatre c`qu`on veut débattre

C`est la fusion, notre vision

Toutes nos années à observer

un œil ouvert pour le transfert

Espoirs avide aucun impact

pour enfin trouver Contact....... Le Contact....

L`acharnement est le fondement

pour appuyer ce qu`on attend

À aspirer la première place

nos préjugés font volte-face

On a buché, on a payé

On a bougé, on s`est levé

Aucun repos, aucun entracte

L`heure a sonné, Voici Contact..... Le Contact

 

Roules, joues encore...

pour se dire que c`est un départ...

Roules encore...Pour se dire....

SOS

Parole: Pascal Harvey / Musique : Pascal Harvey, Michel Loranger

Toutes ses années passées à t`aimer

je devrais sans doute les regretter.

Et puis pourtant y`a quequ`chose en dedans,

qui me pousse toujours à les regarder.

 

Hou!!! Mon cœur te lance un S.O.S.

Hou!!! Ma tête elle est en détresse

Hou!!! J`ai besoin de ta tendresse

de tes caresses.

 

Des jours on trouve …..des jours on perds,

l`amour c`est fou, d`autres fois amer.

Des fois on flotte sur nos sentiments,

d`autres fois on coule dans nos tourments.

Et si seulement on pouvait revenir en arrière,

enlever ce mal qui brûle, comme un cancer.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now